Contacter ONECCA

Onecca est sur  facebook 08 Facebook      twitter 07 Twitter      linkedin 06 Linkedin

Tél: +237 233 42 80 / 222 20 44 88 - Fax: +237 233 43 18 23

B.P: 12850 Douala Cameroun

La norme de Compétence

 

Les qualités requises pour exercer la profession d'expert-comptable sont définies par les lois et règlements. L'expert-comptable complète régulièrement et met à jour ses connaissances.

Il s'assure également que les collaborateurs auxquels il confie des travaux ont une compétence appropriée à la nature et à la complexité de ceux-ci. Il veille à leur formation continue.


Modalité d'application de la norme

 

Qualification professionnelle

Nul ne peut porter le titre d'expert-comptable, ni en en exercer la profession s'il n'est pas préalablement agréé par la CEMAC et inscrit au tableau de l'ONECCA.

 

Formation continue

La formation continue constitue une condition du maintien de la compétence professionnelle des membres de l'Ordre. Ainsi, le membre de l'Ordre s'attache "à développer sans cesse, non seulement sa culture professionnelle mais aussi ses connaissances générales pour affermir son jugement".

Afin de maintenir le haut degré de compétences qu'appellent ses interventions et aussi pour s'adapter à l'émergence de nouvelles missions, chaque membre de l'Ordre consacre un certain nombre d'heures par an fixé par l'Ordre à sa formation permanente, hors les heures consacrées à l'indispensable suivi de la documentation professionnelle.

 

Compétence générale du cabinet

Le maintien de la compétence du cabinet suppose notamment:

une évaluation périodique des besoins en personnel (quantitative et qualitative),

un plan de formation continue pour le personnel non membre de l'Ordre.

 

Modes de rémunération interdits

Les honoraires ne peuvent être fixés en fonction des bénéfices attendus ou obtenus par le client.

 

Acceptation des missions

Avant d'accepter une mission, l'expert-comptable s'assure qu'il possède les compétences nécessaires pour la mener à bien. Il refuse les missions pour lesquelles il estime que sa compétence est insuffisante, à moins qu'il ait la possibilité de se faire assister par un expert qualifié.